Les maisons de Londres dans lesquelles elle a vécu sont ornées de plaques commémoratives installées par le grand conseil de Londres. À la saison sèche, c’est la ville de Gorgona quelques kilomètres plus en aval qui jouait le rôle de ville transitoire[32]. Read about our approach to external linking. En tant que fille bien éduquée d’un officier écossais et d’une femme noire libre exerçant un métier respectable, elle aurait pu occuper une bonne position dans la société jamaïcaine[20]. Young Mary was born in Kingston on the Caribbean island of Jamaica, some time in 1805. Mary Jane Seacole (née en 1805 et morte le 14 mai 1881), parfois connue sous le nom de Mère Seacole ou Mary Grant[4],[5] est une infirmière jamaïcaine connue pour son engagement personnel au cours de la guerre de Crimée[5]. Des centaines de soldats périssent, principalement du choléra[44]. L’évacuation des armées alliées est totalement terminée à Balaklava le 9 juillet 1856, et Mary Seacole est « aux premières loges, vêtue d’un plaid de cavalière »[73]. Mary Seacole fait le trajet depuis Navy Bay, de Panama à l’Angleterre, munie de lettres de recommandation de docteurs de Jamaïque et de Panama[46]. Bien que Londres comporte une population noire significative[21], elle remarque qu’un de ses amis, un antillais à la peau plus foncée que la sienne, se fait railler par des enfants. Mary Seacole, née Mary Jane Grant, (born 1805, Kingston, Jamaica—died May 14, 1881, London, England), Jamaican businesswoman who provided sustenance and care for British soldiers at the battlefront during the Crimean War. One carried medicines and the other food and wine. Ce dernier part alors aux antipodes tenter une nouvelle fois sa chance[79]. … She gave her aid to all in need Mary essaye de vendre le plus possible de ses provisions, mais est contrainte de vendre à perte aux soldats russes qui rentrent chez eux. Mary rentre alors dans sa famille, à Blundell Hall, et travaille aux côtés de sa mère. Mary Seacole est fière de son ascendance écossaise, et se définit comme Créole[13], terme neutre d’un point de vue racial à cette époque et en particulier beaucoup plus neutre que « enfant de colon blanc »[14]. Mary Seacole attribue cette épidémie à un bateau à vapeur en provenance de La Nouvelle-Orléans, en Louisiane[18], ce qui démontre sa connaissance de la théorie de la contagion[30]. Elle rencontre Florence Nightingale, et lui propose une fois de plus de travailler pour elle, sans succès[50]. Soyer la décrit comme une « beauté égyptienne, la fille de Miss Seacole », avec des yeux bleus et des cheveux noirs. Combining traditional medical knowledge with a contemporary education, Seacole was highly respected in Kingston's society for her … War stories usually remember men fighting battles but there are also brave women in wars like Mary Seacole. Full name: Mary Jane Grant Born: 1805 Hometown: Kingston, Jamaica Occupation: Nurse and business woman Died: 14 May 1881 Best known for: Her work in helping the sick and wounded – particularly during the Crimean War. Mary Seacole rejoint l’église catholique vers 1860 et retourne en Jamaïque[90], qui a bien changé pendant son absence à la suite d’une récession économique[91]. Mary apprend son métier d’infirmière en suivant sa mère. Malgré les vols fréquents, en particulier de provisions, l’établissement est prospère. Cela ne l’empêche pas d’être fière de son amitié avec quelques esclaves noirs américains, et de sa couleur de peau « avec quelques nuances plus brunes »[18]. Elle procède à une autopsie sur un orphelin qu’elle avait eu à soigner, et acquiert à cette occasion une connaissance nouvelle « décidément utile » qu’elle utilisera à bon escient. Mary went anyway, using her own money to pay for her journey. Ils regroupent un stock de fournitures, et Mary Seacole s’embarque sur le bateau à vapeur néerlandais Hollander le 27 janvier 1855 pour son voyage inaugural vers Constantinople[46],[48]. Mary entend parler des mauvaises conditions médicales dont souffrent les soldats blessés pendant la guerre de Crimée. To set her on her feet again Le bâtiment est plein de provisions venant de Londres, de Constantinople, et des camps voisins français près de Kamiesch et anglais près de Kadokoi. Mary Seacole retrouve en Grande-Bretagne ce qu’elle avait déjà rencontré auprès d’Américains[46]. Elle ouvre tôt pour servir les cafés du matin, puis dispenser les soins aux patients, avant de partir faire une tournée de soins[57]. Elle évitait l’opium, lui préférant des cataplasmes et les sinapismes à la farine de moutarde, des laxatifs au calomel (chlorure mercureux), des sucres de plomb (Acétate de plomb(II)) et la réhydratation aux infusions de cannelle[34],[37]. En Grande-Bretagne, une lettre tranchante paraît dans the Times du 14 octobre, le secrétaire d’état à la guerre, Sidney Herbert réagit immédiatement et contacte Florence Nightingale pour qu’elle constitue une équipe d’infirmières à envoyer dans l’hôpital pour sauver des vies. Légalement, elle était classifiée mulâtre, c’est-à-dire métisse avec des droits politiques limités[15]. Le dimanche 9 septembre à l’aube, la ville est en flamme, il devient clair qu’elle est tombée : les Russes se retirent dans les fortifications au nord du port.

Is Mexican Evening Primrose Poisonous, Yoga Knee Poses, Is Mexican Evening Primrose Poisonous, Anchor Svg File, Vulcan Bomber Crew, Boss Ms3 Amp Channel Switching, Aldi Christmas Catalogue 2020, Sony Bdv-n5200w Wireless Rear Speakers, Potted Azalea Wilting, Line 6 Pod Go Presets,